« The Lost City of Z »

The Lost City of Z
Pays:USA
Année:2017
Durée:2h20
Réalisé par:James Gray
Avec:Charlie Hunnam, Robert Pattinson, Sienna Miller,…

Du 05/04/2017 au 09/05/2017

Résumé du film

Quatre ans après « The Immigrant », James Gray revient en force avec un film troublant et fascinant, où ses obsessions s’entrecroisent avec un amour palpable du cinéma d’aventure qu’il dépoussière sans remord - et surtout avec brio.

L’histoire vraie de Percival Harrison Fawcett, un des plus grands explorateurs du XXe siècle. En 1906, alors qu’il s’apprête à devenir père, la Société géographique royale d'Angleterre lui propose de partir en Amazonie afin de cartographier les frontières entre le Brésil et la Bolivie. Sur place, l’homme se prend de passion pour l’exploration et découvre des traces de ce qu’il pense être une cité perdue très ancienne…

Commentaires

On connaissait le talent de Gray pour filmer des personnages en quête de reconnaissance ou d’affranchissement de leur condition sociale. De ce point de vue, Fawcett (magnifiquement interprété par Charlie « Sons of Anarchy » Hunnam) s’inscrit pleinement dans l’œuvre de Gray, être tiraillé entre sa famille et ses ambitions personnelles. Epique, le film l’est assurément, s’amusant des codes du genre (les maladies, les attaques d’animaux sauvages, etc.) tout en s’attachant à révéler l’intériorité des personnages. A bien des égards, le film se rapproche davantage d’un « Aguirre » de Werner Herzog, dont il partage plusieurs points communs, qu’un « Trésor de la Sierra Madre » de John Huston. Intelligent et envoûtant, exploitant toutes les possibilités du cinéma à bon escient (cadres larges, ambiances sonores, mouvements de caméra faisant sens), « The lost city of Z » est peut-être le meilleur film du cinéaste à ce jour.

Bande Annonce

Copyright © Plaza Art

rue de Nimy, 12 - 7000 Mons - +32 (0)65 351 544

Creation site: MilkyWeb

A l'affiche aujourd'hui

Affiche
  • K.O.

    de Fabrice Gobert

  • La Chana

    de Lucija Stojevic

  • Le Grand méchant renard

    de Benjamin Renner et Patrick Imbert

  • L’Amant double

    de François Ozon

  • Ma vie de courgette

    de Claude Barras

  • Nos Patriotes

    de Gabriel Le Bomin

  • Rodin

    de Jacques Doillon

  • Sami Blood

    de Amanda Kernell

  • Sonar

    de Jean-Philippe Martin

  • The Sense of an Ending

    de Ritesh Batra

  • Their Finest

    de Lone Scherfig