« La jeune fille et son aigle »

La jeune fille et son aigle
Titre original:The eagle huntress
Pays:Mongolie
Année:2016
Durée:1h27
Réalisé par:Daisy Ridley

Du 12/04/2017 au 21/05/2017

Résumé du film

L’histoire d’une jeune fille issue d’une famille de dresseurs d’aigles royaux au cœur des montagnes de Mongolie. Un documentaire passionnant où s’opposent les traditions hiérarchisées des siècles passés à un désir de modernité.

Depuis son enfance, Aisholpan, fille de nomade, assiste son père qui entraîne les aigles, métier d’hommes en Mongolie depuis des générations. L’année de ses treize ans, elle décide, avec la complicité de ce dernier, de devenir une dresseuse d’aigles chasseurs de renards malgré les coutumes et la réticence des anciens du village. Dans ces contrées lointaines et rudes, où l’autonomie des femmes se gagne difficilement, cette jeune fille ambitieuse compte bien participer au festival du meilleur dresseur et, peut-être, remporter la première place…

Commentaires

Ce film émouvant témoigne que le rêve, aussi ardu soit-il, peut se réaliser grâce à la détermination. Il offre au spectateur la découverte d’un art, d’une culture et d’un peuple nomade authentique. Au-delà du parcours semé d’embûches que devra emprunter Aisholpan, c’est avant tout l’histoire d’amour d’un père pour sa fille qui se dévoile à l’écran. Courageusement, il décide de faire fi des traditions et des mentalités conservatrices de ses aînés en enseignant à sa fille les règles usuelles d’un art ancestral. Le film doit aussi son éclat aux décors naturels superbement mis en lumière et à la musique traditionnelle qui ajoute une atmosphère envoûtante. Sans révéler trop de détails, on ne peut s’empêcher aussi de vous révéler que ce récit poignant se referme avec l’une des plus belles interprétations de la chanteuse Sia, « Angel By The Wings ».

Bande Annonce

Copyright © Plaza Art

rue de Nimy, 12 - 7000 Mons - +32 (0)65 351 544

Creation site: MilkyWeb

A l'affiche aujourd'hui

Affiche
  • K.O.

    de Fabrice Gobert

  • La Chana

    de Lucija Stojevic

  • Le Grand méchant renard

    de Benjamin Renner et Patrick Imbert

  • L’Amant double

    de François Ozon

  • Ma vie de courgette

    de Claude Barras

  • Nos Patriotes

    de Gabriel Le Bomin

  • Rodin

    de Jacques Doillon

  • Sami Blood

    de Amanda Kernell

  • Sonar

    de Jean-Philippe Martin

  • The Sense of an Ending

    de Ritesh Batra

  • Their Finest

    de Lone Scherfig