Les ciné-clubs


Les Midis du Court Les Midis du Court

Un vendredi par mois à 12h30
50 minutes de courts métrages
+ 1 sandwich et 1 boisson

Les Midis du Court

Instauré en 2009, « Les Midis du Court » est un rendez-vous mensuel ludique et convivial qui propose une heure de courts métrages produits en Fédération Wallonie-Bruxelles, avec le sandwich et la boisson de circonstance (4,5 € tout compris).

Vendredi 12 janvier à 12h30

« Burning » de Nathalie André
Avec Virgile Bucquoye, Jules De Camps, Romain Frammery, Matteo Geraci…
(On Move production, 2017, 19 min.)

Un dimanche de canicule. Un coin de nos Ardennes. Une route. Une bande de gamins trompent leur ennui.

« (Encore) une séparation » de Michael Bier
Avec Hervé Piron, Stéphanie Crayencour, Simone Poucan, Alexis Van Stratum…
(Eklektik, 2017, 17 min.)

Thierry veut quitter Sacha mais ne trouve pas le courage de le lui dire. Pourtant, ce n'est pas faute d'essayer…

« Le Scénariste » de François Paquet
Avec Vincent Lecuyer, Sandrine Blancke, Serge Riaboukine…
(Take five/Imagine/Benzine, 2017, 27 min.)

Désespéré, Jonas accepte de retravailler son script avec un scénariste parisien surdoué : Jean Loubric qui viendra vivre trois semaines chez lui. Une nuit, Loubric débarque à l´improviste…

[Lien permanent]

[Retour en haut de la page]

Le doc du Mois Le Doc du Mois

Depuis janvier 2010, une fois par mois, nous proposons, en présence de l’auteur du film, une séance spéciale consacrée au documentaire de création produit en Belgique. L’occasion idéale de découvrir sur grand écran des films singuliers écrits à la première personne. En partenariat avec l’asbl Picardie-Laïque.


"Rester vivants" de Pauline Beugnies

Jeudi 14 décembre à 20h, en présence de la réalisatrice

Révolution, où es-tu ? Dans l’Égypte d’aujourd’hui, les aspirations à la liberté sont coincées entre la main de fer du Maréchal Sissi et l’absolue nécessité de vivre. Quatre jeunes Égyptiens qui ont participé au soulèvement de janvier 2011 se penchent sur leur propre histoire, leur propre image, et partagent leurs sentiments sur la situation actuelle. Quelle vie peuvent-ils mener dans ce contexte de répression violente et de propagande nationaliste, après un élan de liberté sans précédent ? Quel héritage – ou quel poids à porter – pour cette jeunesse qui fut à l’avant-garde de la révolte ? "Rester Vivants" dresse le portrait intime d’une génération émergente, son engagement politique et ses rêves déçus.

Belgique, 2017, version originale arabe sous-titrée, 1h50

Cette séance est organisée en partenariat avec le groupe local montois (n°27) d'Amnesty International

[Lien permanent]


Celui qui sait saura qui je suis

Jeudi 18/01 à 20h, en présence de la réalisatrice

Que se passe-t-il quand une réalisatrice de documentaire se laisse dangereusement emporter dans le tourbillon des mises en scène de son personnage ? Entre le filmeur et le filmé, qui manipule qui ?

A travers le destin tragique d’un défenseur des droits de l’homme en Ukraine, sa demande d’asile en France et sa mort présumée, la réalisatrice s’interroge sur son expérience cinématographique inattendue et sur ce qui s’est vraiment passé entre eux deux. Entre enquête policière et thriller psychologique, le film questionne les énigmes d’un homme aux multiples identités, toujours prêt à disparaître pour renaître ailleurs. Deux mystères se touchent dans le film : celui du personnage et celui de la réalisatrice. Quelle est sa responsabilité de documentariste face au sujet qu’elle filme ? Et faut-il mettre en scène sa vie pour supporter sa condition d’être au monde ?

Un film de Sarah Moon Howe
Belgique, 2017, 1h15

Cette séance est organisée avec le soutien du groupe local montois (n°27) d’Amnesty International

[Lien permanent]

[Retour en haut de la page]

Classiques sur grand écran Ciné Seniors

En collaboration avec les affaires sociales de la Ville de Mons (Plateforme des Aîné(e)s)

Un rendez-vous qui a pour objectif de favoriser le lien et l'échange sous la forme de séances mensuelles dont la programmation s'articule autour des sorties récentes. Soucieux de promouvoir l'accès de toutes et tous à cette manifestation, un tarif préférentiel de 5 € est proposé.


Les films à venir

2018

[Retour en haut de la page]

Classiques sur grand écran Classiques sur grand écran

Pour sa 15ème édition de Classiques sur Grand Ecran, le Plaza Art vous offre l’occasion de (re)voir dix œuvres majeures de l'Histoire du cinéma, des années 1920 aux années 1970, projetées sur support numérique. Dorénavant, trois séances sont prévues par titre (sauf exception): le jeudi à 20h, le dimanche à 16h30 et le mardi à 15h.

Avec le soutien de YOUFM.

Cliquez pour obtenir le programme en PDF des Classiques sur grand écran

La Bandera

Jeudi 04/01 à 20h – Dimanche 07/01 à 16h30 – Mardi 09/01 à 15h

Auteur d’un meurtre à Paris, Pierre décide de fuir la France et s'engage dans la Légion étrangère espagnole. Sans le savoir, il est suivi par un indicateur de police tenté par la prime... Adapté d’un roman de Pierre Mac Orlan, le film marque un tournant dans la carrière alors naissante de Jean Gabin. Devant la caméra de Julien Duvivier, qui le filme pour la troisième fois (juste avant « La Belle équipe » et « Pépé le Moko »), ce rôle de marginal à la recherche d’une nouvelle dignité fait de lui une star. Il confirme l’importance de la seconde moitié des années trente, marquée aussi par ses rencontres avec Grémillon, Renoir et Carné, dans la carrière de celui qui incarne le héros romantique populaire par excellence.

De Julien Duvivier
Avec Jean Gabin, Robert Le Vigan, Annabell,…
France, 1935, 1h40

[Lien permanent]


Confession d’un commissaire de police au procureur de la République

Jeudi 01/02 à 20h – Dimanche 04/02 à 16h30 – Mardi 06/02 à 15h


Palerme, au début des années 1970. Le commissaire Bonavia essaye de coincer un mafieux à la liste de crimes très longue. Cependant, grâce à son influence et ses connexions, le malfrat parvient toujours à s'en sortir face à la Justice. Ne voyant plus aucune alternative, l’homme de loi fait libérer un tueur afin qu'il l’aide à atteindre son objectif... Aux côtés de Francesco Rosi et d’Elio Petri, Damiano Damiani s’inscrit dans le courant du film politique italien en plein boom à l’époque. Il signe un film d’action musclé au propos pamphlétaire, soit la critique lucide de l’affaiblissement du système démocratique italien gangréné par la corruption, dans un style mêlant réalisme et théâtralité.

Confessione di un commissario di polizia a procuratore della Repubblica de Damiano Damiani
Avec Franco Nero, Martin Balsam, Marilu Tolo…
Italie, 1971, version originale sous-titrée, 1h45

[Lien permanent]


Rendez-vous à Bray

Jeudi 01/03 à 20h – Dimanche 04/03 à 16h30 – Mardi 06/03 à 15h Dans le cadre de « 50 ans de cinéma belge »

Décembre 1917. Julien, jeune Luxembourgeois vivant à Paris, se rend à Bray où son ami Jacques Neuil lui a donné rendez-vous. À la Fougeraie, petit pavillon englouti dans un parc abandonné, une belle jeune femme à l'épaisse chevelure noire vient lui ouvrir. Jacques n'est pas encore arrivé… L'attente commence. Julien se laisse envahir par les souvenirs de leur amitié… André Delvaux, grande figure du cinéma belge et du « réalisme magique », adapte librement une nouvelle de Julien Gracq. Il la transforme en un poème sensoriel et sensuel qui marie tous les arts pour s’interroger sur l’étrangeté du quotidien et le sens de l’existence.

D’André Delvaux
Avec Anna Karina, Bulle Ogier, Mathieu Carrière…
Belgique/France, 1971, 1h30

[Lien permanent]


Les Pétroleuses

Jeudi 05/04 à 20h – Dimanche 08/04 à 16h30 – Mardi 10/04 à 15h

En 1880, dans le Nouveau Mexique. Les habitants de Bourgival Junction sont tous français. Marie règne sur ses quatre frères quand Louise arrive avec ses sœurs. Immédiatement, ils se battent les uns contre les autres… Une curieuse série B française, pleine de fantaisie et dénuée de prétention, qui joue avec les codes virils du western et convoque un duel entre deux stars au sommet de leur beauté, Brigitte Bardot-Claudia Cardinale, parfaites en Calimity Jane décalées.

De Christian-Jaque
Avec Brigitte Bardot, Claudia Cardinale, Michael Pollard…
France, 1971, 1h35

[Lien permanent]


Les Tontons flingueurs

Jeudi 03/05 à 20h – Dimanche 06/05 à 16h30 – Mardi 08/05 à 15h

Retiré des affaires à la campagne, un ancien truand est rappelé à Paris par ses ex-collègues du milieu. Il est chargé de reprendre la succession des affaires, très convoitées, d’un ami mourant… Ce pastiche des polars des années 1950 est inspiré d’un roman de la Série Noire d’Albert Simonin. Il est porté par les dialogues jubilatoires de Michel Audiard, entrés dans l’inconscient collectif, et un formidable groupe d’acteurs, dirigé de main de maître par Georges Lautner, parmi lesquels Lino Ventura qui endosse, pour la première fois, un rôle comique. Sorti en pleine Nouvelle Vague et accueilli froidement par la critique, le film obtient néanmoins un gros succès populaire et demeure, encore aujourd’hui, l’une des plus célèbres comédies du cinéma français.

De Georges Lautner
Avec Lino Ventura, Bernard Blier, Francis Blanche, Claude Rich…
France, 1963, 1h45

[Lien permanent]


Oedipe Roi

Jeudi 07/06 à 20h – Dimanche 10/06 à 16h30 – Mardi 12/06 à 15h

Pier Paolo Pasolini ressuscite la tragédie de Sophocle et, indirectement, raconte sa vie, son propre complexe d’Œdipe, les illusions de la jeunesse et l’engagement politique. Il le fait, non pas au moyen d’une fiction traditionnelle, mais à travers un essai poétique ambitieux. L’éclatante beauté plastique du film, l’étrangeté de ses effets, rappellent la totale liberté créatrice du maître italien et sa croyance dans les pouvoirs du cinéma pour transcender le réel.

De Pier Paolo Pasolini
Avec Franco Citti, Silvana Mangano, Alida Valli…
Italie, 1967, version originale sous-titrée, 1h50

[Lien permanent]

Les films à venir:

Aucun film programmé...

[Retour en haut de la page]

Les amis des Aveugles

Les amis des AveuglesL'asbl " oeuvre fédérale Les Amis des Aveugles " a pour objectif d'améliorer la vie quotidienne des personnes handicapées visuelles, et ce en leur favorisant l'accès à un maximum de domaines dont le cinéma.

Ce ciné-club, dont l'entrée est gratuite, propose des films dont la bande son est directement adaptée afin de permettre aux non et malvoyants d'en suivre les actions.

Gratuite et ouverte à tous, chaque séance a lieu le lundi à 15h et est introduite par un animateur.

Renseignements :

s.culture@amisdesaveugles.org – 065.40.31.00


[Retour en haut de la page]

Home cinémas

En étroite collaboration avec l'asbl Ciné-loisirs, l'objectif de notre ciné-club vise à offrir, à nos aînés un moment de rencontre, d'émancipation culturelle, de plaisirs et de partage familiaux, en organisant régulièrement des séances de cinéma dans les homes et seniories de la région Mons-Borinage.

Nous proposons une sélection de films francophones, ou en version française de grand succès cinématographiques ou de films plus discrets mais de grande qualité. Notre sélection de film se fera en fonction de leurs caractères divertissants et récents. Mais plus qu'un film, nous proposons un véritable moment de partage et de rencontre.

[Retour en haut de la page]

Ciné-Ma Différence Ciné-Ma Différence

L'accès au cinéma est refusé de fait aux personnes autistes, polyhandicapées ou avec un handicap qui s'accompagne de troubles du comportement. Au premier applaudissement à contre temps, au premier cri ou rire « bizarre », les regards agressifs ou apitoyés puis les réflexions ont vite fait de faire sortir de la salle la famille qui avait osé se risquer dans un lieu public avec un enfant, un ado ou un adulte avec ce type de handicap.

Ciné-Ma Différence

C'est la volonté de lutter contre cette exclusion sociale, et de permettre un accès aux loisirs culturels à ces personnes qui en étaient exclues, qui anime l'équipe du Plaza Art à proposer un ciné-club ouvert à tous : le Ciné-ma différence.

Mensuelles, les séances se déroulent chaque troisième dimanche à 11h.

Les films à venir:

Aucun film programmé...

[Retour en haut de la page]

Les Midis de l'Art

Les Midis de l'Art Les Midis de l'art

Huit vendredis durant la saison, nous vous proposons de découvrir, par le cinéma, des artistes et formes d’expressions actuels ou qui ont marqué l’Histoire de l’Art. P.A.F. : 4,5€ (inclus sandwich et boisson).

Grisélidis Réal - Carnet de bal

Vendredi 15 décembre à 12h30

« Que vaut-il mieux prostituer : son cul ou son âme ? Le cul bien entendu. C’est plus pénible physiquement, mais c’est plus propre ». Dans les années 1960, Grisélidis Réal quitte Genève pour fuir l’ennui, sans économies ni destination précise. Sa quête de liberté ne la lâchera plus. Toute sa vie elle se prostituera “pour ne pas mourir”. Elle écrira cinq livres. En 2009, quatre ans après son décès, son corps sera transféré à Genève, « là où sont enterrées les personnes qui ont fait l’histoire de la ville ». L’épitaphe sur sa stèle indique : « Peintre, écrivaine, prostituée ».

Un film de Vanessa Fröchen & Natacha Giler
France, 2013, 54 min.

[Lien permanent]


Bijoux contemporains - De l’or à la rouille

Vendredi 19 janvier à 12h30

En collaboration avec le WCC-BF (World Crafts Council - Belgique Francophone), dans le cadre de la Triennale Européenne du Bijou Contemporain, exposition visible aux anciens abattoirs jusqu'au 04.02.18 Plus d'infos sur www.wcc-bf.org

Les bijoux n’ont pas échappé aux évolutions du monde de l’art, ils se sont affranchis des codes, des usages, des formes. Leurs nouveaux créateurs les ont métamorphosés, vitalisés, déplacés dans les têtes et sur les corps en s’emparant de matériaux impensables dans la bijouterie traditionnelle. Avec le titane, le caoutchouc, la rouille ou le papier, ils n’en créent pas moins des objets précieux. Ce film propose un voyage dans les territoires inattendus des bijoux actuels.

De Elisabeth Coronel
France, 2014, 27 min.

[Lien permanent]

Les films à venir:

Aucun film programmé...

Copyright © Plaza Art

rue de Nimy, 12 - 7000 Mons - +32 (0)65 351 544

Creation site: MilkyWeb

A l'affiche aujourd'hui

Affiche
  • Drôle de père

    de Amélie Van Elmbt

  • En attendant les hirondelles

    de Karim Moussaoui

  • L'Atelier

    de Laurent Cantet

  • La lune de Jupiter

    de Kornél Mundruczó

  • La Villa

    de Robert Guédiguian

  • Les Gardiennes

    de Xavier Beauvois

  • M

    de Sara Forestier

  • Maryline

    de Guillaume Gallienne

  • Numéro une

    de Tonie Marshall

  • The Square

    de Ruben Östlund

  • Thelma

    de Joachim Trier