Programmation Pédagogique - Secondaires / Enseignement Supérieur

Ecran Large

Pour chaque film de la programmation, il existe un dossier pédagogique traitant des principaux thèmes du film et proposant de multiples animations facilement réalisables en classe. L’objectif d’Ecran large sur tableau noir est de promouvoir une démarche originale d’analyse sur les films à partir des souvenirs que les jeunes spectateurs ont gardés de la vision du film et à travers des discussions destinées à faciliter ce travail de remémoration.

On espère ainsi amener les participants à une véritable réflexion sur les différentes dimensions du film, ses thèmes, la manière de les traiter et la mise en scène cinématographique.

Ces dossiers sont remis gratuitement à l’enseignant dès la réservation. Merci de vous référer aux dates de disponibilité.

Pour consulter des extraits : www.grignoux.be

Ecran large sur tableau noir 2017-2018

Téléchargez ici le programme des séances scolaires 2017 - 2018
(PDF - 1,3MB)



Actuellement

120 battements par minute

  • SECONDAIRE
  • de Robin Campillo
  • 2017, 143

Au début des années 1990 en France, en pleine épidémie du Sida, le groupe militant Act Up intervient dans la vie publique de multiples façons, que ce soit pour une meilleure prise en charge de la prévention par les responsables politiques, pour un accès facilité aux médicaments en cours d'essai ou simplement pour secouer l'indifférence d'une opinion publique qui croit encore que seuls des "marginaux" - homosexuels, transfusés, prisonniers, héroïnomanes... - sont concernés par la maladie.

C'est un véritable portrait de groupe que propose Robin Campillo, qui s'inspire ici de sa propre expérience militante, même s'il s'attache plus particulièrement à certains personnages dont il va suivre le parcours. Et la vie du groupe est traversée par sa volonté farouche d'agir, ses questionnements, ses conflits aussi, son désir de secouer l'apathie sinon l'indifférence générale, l'effervescence de ses actions spectaculaires, l'émotion aussi devant la maladie qui tue inéluctablement autour de soi ou qui vous tue...

L'actualité du film réside certainement dans ce questionnement sur la nécessaire prise en charge de la maladie par les malades eux-mêmes, sur la dimension politique de toute action de santé publique, sur le combat difficile pour secouer l'indifférence de la société face à l'épidémie et au malheur.

Ce film s'adresse à un public relativement mûr à partir de 15 ans.

Pistes Pédagogiques:
  • -Le sida
  • - L'éducation à la santé
  • - actions populaires et choix politiques
  • Du 01-09-2017 au 24-10-2017
  • Dossier disponible

Les grands esprits

  • SECONDAIRE
  • de Olivier Ayache-Vidal
  • France, 2017, 106

François Foucault est professeur de lettres au prestigieux lycée Henri IV à Paris où il fréquente les milieux huppés et intellectuels. Piégé par une parole malheureuse, il se retrouve à officier dans un collège de banlieue où ses conceptions pédagogiques sur le nécessaire effort et la légitime autorité des maîtres sont confrontées à une dure réalité de terrain.
On pourrait craindre une comédie caricaturale, mais le film, grâce notamment à la belle prestation d’acteur de Denis Podalydès, échappe aux poncifs sur la banlieue comme sur les enseignants. Sans se trahir en effet, François va évoluer et, sans démagogie, parvenir à remplir sa mission d’enseignant. Ce n’est pas le professeur miraculeux, mais l’honnêteté du personnage lui permettra de surmonter les principaux obstacles. Et les élèves vont eux aussi évoluer en direction de cet enseignant atypique.
Cette comédie parvient tour à tout à nous faire rire, à nous émouvoir, à nous faire réfléchir et à nous donner un vif espoir dans les missions de l’école. Elle permettra aux élèves de réfléchir sur le rôle de l’école dans le développement personnel mais également d’aborder la question des inégalités sociales et culturelles qui traversent de façon diffractée le monde scolaire. Cette comédie retiendra aussi bien l’attention des professeurs de sciences humaines que de philosophie et d’éducation à la citoyenneté.

Pistes Pédagogiques:
  • La place de l’école dans la société
  • Inégalités sociales, inégalités culturelles
  • C’est quoi un bon professeur ?
  • Bons et mauvais élèves, pourquoi ?
  • A partir de 13 ans
  • Du 13-09-2017 au 27-10-2017
  • Dossier disponible en octobre

Chez Nous

  • SECONDAIRE
  • de Lucas Belvaux
  • France/Belgique, 2017, 84

Jeune mère célibataire vivant dans le nord de la France, Pauline (Emilie Dequenne) est infirmière à domicile. À ce titre, elle côtoie quotidiennement la souffrance et la misère sociale. Entre l’éducation de ses enfants, les soins apportés aux patients et le temps consacré aux multiples tâches que réclame l’état de santé préoccupant de son père, Pauline n’a pas le temps de penser à elle ni à sa vie. Un jour, le Docteur Berthier (André Dussolier), médecin de famille très présent lors de la fin de vie et du décès de sa mère, lui propose de se présenter aux élections municipales sur la liste du Rassemblement National Populaire, un parti identitaire dérivé du Bloc.
À travers le parcours de la jeune femme, le réalisateur belge Lucas Belvaux s’attache à ausculter de près la manière dont fonctionnent les partis d’extrême droite : comment ils exploitent les régions économiquement sinistrées et la désespérance sociale liée à ce déclin ; comment ils tirent profit du climat anxiogène ambiant ; comment ils s’emploient à lisser leur image ; comment ils masquent une idéologie haineuse et raciste en s’appropriant des valeurs démocratiques fondamentales comme la liberté ou la justice sociale ; comment, enfin, ils créent de l’empathie en disant partager les difficultés des gens et en se présentant dès lors comme seuls capables d’y apporter de vraies solutions…

Pistes Pédagogiques:
  • Une stratégie du leurre
  • Les mécanismes de manipulation
  • Le terreau de l’extrême droite
  • Les choix de mise en scène cinématographique
  • À partir de 15 ans
  • Du 05-10-2017 au 27-10-2017
  • Dossier disponible

The Circle

  • SECONDAIRE
  • de James Ponsoldt
  • États-Unis/Émirats arabes unis, 2017, 110, VO sous-titrée

Pour son plus grand bonheur, Mae Holland (Emma Thompson), une jeune Américaine dynamique et pleine de peps, est recrutée de façon un peu inespérée par la société de services informatiques et de médias sociaux la plus puissante au monde : « The Circle ». Ravie de cette opportunité, Mae s’investit et se voit confier des responsabilités de plus en plus importantes jusqu’au jour où le créateur et patron de la société (Tom Hanks) l’encourage à participer à une expérience totalement innovante, qui doit la conduire notamment à dévoiler publiquement et parfois à leur insu la vie privée de ses proches, impactant dès lors inévitablement leurs libertés individuelles…
Adapté du livre homonyme de Dave Eggers sorti en 2013, « The Circle » est un film d’anticipation qui dévoile une société totalement transparente et marquée par la disparition de la notion même de vie privée. L’accent y est mis sur les nombreuses dérives auxquelles pourrait mener un système d’exploitation universel dans lequel toutes les informations des utilisateurs seraient consignées et accessibles à tous : e-mails, données bancaires, transactions commerciales et autres données personnelles…, où les individus seraient filmés en permanence et leurs images accessibles au monde entier et en direct, sans aucune prise ni échappatoire possibles. Il offre à ce titre une belle opportunité pour les adolescents de réfléchir aux dérives potentielles d’une utilisation incontrôlée d’internet et en particulier des réseaux sociaux.

Pistes Pédagogiques:
  • Internet et réseaux sociaux : les dérives potentielles
  • Le film d’anticipation et ses codes
  • La société de demain : réfléchir à l’avenir
  • Le totalitarisme
  • Démocratie et vie privée
  • A partir de 14 ans
  • Du 05-10-2017 au 25-10-2017
  • Dossier disponible en octobre

Knock

  • SECONDAIRE
  • de Lorraine Lévy
  • France, 2017, 94


Le docteur Knock, après quelques péripéties, arrive au village reculé de Saint-Maurice pour prendre la succession du médecin du coin. Mais tout le monde dans le village semble se porter comme un charme. Knock, ambitieux et manipulateur, va s’employer à convaincre tous ces braves gens que les personnes en bonne santé sont des malades qui s’ignorent… Il trouvera des alliés chez le pharmacien et l’instituteur, mais le curé qui se veut médecin des âmes deviendra son plus farouche ennemi.
Inspiré d’une pièce classique de Jules Romains, ce film en propose un heureux rajeunissement : l’action a été déplacée dans les années 50, et la réalisatrice utilise au mieux les décors naturels du Vercors pour une mise en scène plus dynamique. Elle apporte également quelques modifications au texte original afin de rendre le personnage de Knock plus complexe et plus humain. Et elle a eu surtout l’idée géniale d’utiliser Omar Sy pour interpréter Knock de façon particulièrement séduisante, en perpétuel décalage dans ce village traditionnel.

Pistes Pédagogiques:
  • Littérature et cinéma
  • Publicité et manipulation
  • Médecins et charlatans, hier et aujourd’hui ?
  • A partir de 12 ans
  • Du 18-10-2017 au 28-11-2017
  • Dossier disponible en novembre

Agenda des films proposés

Cliquez sur le nom du film pour plus d'informations.

120 battements par minute SECONDAIRE du 01-09-2017 au 24-10-2017
Les grands esprits SECONDAIRE du 13-09-2017 au 27-10-2017
Chez Nous SECONDAIRE du 05-10-2017 au 27-10-2017
The Circle SECONDAIRE du 05-10-2017 au 25-10-2017
Knock SECONDAIRE du 18-10-2017 au 28-11-2017
L'atelier SECONDAIRE du 08-11-2017 au 19-12-2017
Le ciel attendra SECONDAIRE du 09-11-2017 au 28-11-2017
Noces SECONDAIRE du 09-11-2017 au 28-11-2017
Nos patriotes SECONDAIRE du 09-11-2017 au 28-11-2017
Le Procès du siècle SECONDAIRE du 11-01-2018 au 30-01-2018
Qu’est-ce qu’on attend ? SECONDAIRE du 18-01-2018 au 09-02-2018
I Am Not Your Negro SECONDAIRE du 25-01-2018 au 09-02-2018


L'atelier

  • SECONDAIRE
  • de Laurent Cantet
  • France, 2017

A la Ciotat dans le Sud de la France, Antoine accepte de participer à un stage d'été avec un petit groupe chargé d'écrire un roman policier avec l'aide d'Olivier, une célèbre écrivaine parisienne. Celle-ci voudrait que ce groupe de jeunes gens en échec scolaire et en phase de réorientation construise l'intrigue policière de ce roman autour du passé industriel de la cité, mais cette nostalgie ouvrière ne semble pas intéresser Antoine, jeune adulte plus concerné par les soubresauts et les craintes du monde moderne.

Peu coopératif, il est assez vite rejeté par le groupe à cause notamment du contenu des textes qu'il propose et dont la violence latente choque son auditoire. Des tensions naissent rapidement au sein de ce groupe métissé, en particulier avec Olivia qui est à la fois effrayée mais aussi fascinée par la violence qui habite apparemment Antoine.

L'atelier d'écriture est sans doute une fausse piste dans ce film qui tourne autour de la personnalité trouve d'Antoine, à la fois représentatif de sa génération, mais aussi singulier dans sa manière de réagir aux incertitudes du présent. Sa fascination pour l'extrême droite est-elle la clé de sa personnalité? Ou bien son nihilisme est-il plus profond? Et l'écriture peut-elle le sauver?

On retrouve dans l'Atelier toutes les qualités de mise en scène de Laurent Cantet (Ressources humaines, Entre les murs), qui n'assène aucune thèse et préfère dresser un portrait nuancé d'une personnalité trouble. Sans verser dans la psychologie, il décrit l'environnement social où évolue Antoine, le fossé qui s'est creusé entre la jeune génération et ses aînés comme Olivier, la difficulté à trouver un sens dans un monde incertain.

L'Atelier sera certainement pour les jeunes spectateurs l'occasion d'un authentique questionnement philosophique. Le film trouvera également sa place dans le cadre des cours de sciences humaines par sa fine description d'un contexte social et de toute une jeune génération.

Pistes Pédagogiques:
  • Le portrait d’une génération
  • La fascination pour la violence
  • L’emprise de l’extrême droite
  • Art et littérature, quelle valeur ?
  • À partir de 15 ans
  • Du 08-11-2017 au 19-12-2017

[Retour en haut de la page]


Le ciel attendra

  • SECONDAIRE
  • de Marie-Castille Mention-Schaar
  • France, 2016, 105

Mélanie, adolescente de seize ans, cherche un sens à sa vie et au monde en général alors que les jeunes de son âge lui semblent superficiels et inintéressants. Sa mère qui l’élève seule à Créteil en banlieue parisienne est peu présente et Mélanie entre en contact sur les réseaux sociaux avec un «Prince» qui répond à ses questions existentielles et l’initie aux valeurs de l’Islam. Mais c’est en réalité la première étape d’une radicalisation destinée à lui faire rejoindre les rangs de Daesh.

Parallèlement à ce processus d’endoctrinement, le film montre le destin de Sonia, une jeune convertie qui a été arrêtée au moment de franchir la frontière pour partir en Syrie. Confiée à surveillance de ses parents abasourdis de cette découverte, elle leur révèle un fanatisme extrême, sa croyance aussi naïve que sincère à la nécessité de faire la guerre et de mourir en martyre pour gagner le paradis. Avec l’aide d’éducateurs spécialisés, elle fera pourtant le chemin inverse de celui de Mélanie, celui d’une lente «déradicalisation » jusqu’à ce qu’elle puisse échapper à cette spirale infernale et reconstruire sa vie.
L’habileté du scénario, par la réalisatrice des "Héritiers", réside dans ce portrait croisé qui révèle les fins mécanismes d’un endoctrinement qui peut sembler incompréhensible vu de l’extérieur. En cela, le film dépasse la question de l’islamisme et concerne tous les jeunes sensibles à de grands idéaux qui peuvent se révéler de véritables pièges aux mains de manipulateurs habiles.

Pistes Pédagogiques:
  • L’État Islamique et la guerre civile en Syrie
  • Endoctrinement et radicalisation : quels mécanismes ?
  • « Le choc des civilisations » : comprendre l’autre
  • A partir de 15 ans
  • Du 09-11-2017 au 28-11-2017
  • Dossier disponible

[Retour en haut de la page]


Noces

  • SECONDAIRE
  • de Stephan Streker
  • Belgique/Luxembourg, 2017, 98

Zahira, une jeune fille d’origine pakistanaise âgée de 18 ans, vit en Belgique au sein d’une famille heureuse et bien intégrée à la vie locale. Son père et son frère tiennent une épicerie dans le quartier et elle fréquente l’école comme tous les adolescents et adolescentes de son âge. Rien ne lui laisse présager un destin funeste …
Librement inspirée de faits réels, cette histoire en forme de tragédie classique donne au réalisateur belge Stephan Streker l’occasion de revenir sur la notion de « crime d’honneur » propre aux sociétés traditionnelles patriarcales en focalisant l’attention sur la jeune victime, confrontée à un impossible choix entre, d’une part, la préservation de sa place au cœur d’une famille aimée et aimante et, d’autre part, sa liberté et ses propres choix de vie.

Pistes Pédagogiques:
  • Tradition/modernité
  • Les choix de vie face à la fatalité
  • Mise en scène : la création d’un univers tragique
  • A partir de 15 ans
  • Du 09-11-2017 au 28-11-2017
  • Dossier disponible

[Retour en haut de la page]


Nos patriotes

  • SECONDAIRE
  • de Gabriel Le Bomin
  • France/Belgique, 2017, 108

Addi Bâ, né en Guinée, grandit en France. Lorsqu’éclate la Deuxième Guerre mondiale, il s’engage volontairement dans l’armée. Fait prisonnier par l’armée allemande, il s’échappe et vit clandestinement pendant quelque temps. Bientôt, aidé par quelques habitants de ce village vosgien, il obtient de faux papiers et un travail. Il entre également en contact avec la résistance mais agit individuellement en tuant un militaire allemand gradé, ce qui lui vaudra d’être recherché comme le « terroriste noir » par les armées allemande. Il est alors contraint de rejoindre le maquis où il formera au maniement des armes des jeunes gens fuyant le travail obligatoire en Allemagne.
Inspiré d’une histoire vraie, « Nos patriotes » est une libre adaptation de l’ouvrage de Tierno Monénembo, « Le Terroriste noir ». À travers la reconstitution de Gabriel Le Bomin, réalisateur des « Fragments d’Antonin », nous découvrons l’histoire inconnue de ce soldat français noir, résistant de la première heure, qui mit sur pied le premier maquis vosgien. Le film apporte un éclairage sur les différentes formes que pouvait prendre la résistance pendant la Deuxième Guerre mondiale. Il interroge aussi les préjugés et les inégalités qui entravent nos sociétés, hier comme aujourd’hui, tout en donnant à voir d’autres manières d’être, des comportements solidaires ou simplement inclusifs, motivés par le sentiment d’une humanité commune.

Pistes Pédagogiques:
  • La seconde guerre mondiale
  • La résistance
  • Le colonialisme
  • Le racisme
  • La littérature biographique
  • A partir de 14 ans
  • Du 09-11-2017 au 28-11-2017
  • Dossier disponible en novembre

[Retour en haut de la page]


Le Procès du siècle

  • SECONDAIRE
  • de Mick Jackson
  • États-Unis/GB, 2017, 110, VO sous-titrée


Les chambres à gaz ont-elles bien existé à Auschwitz ? C’est tout l’enjeu du procès qui opposa une historienne américaine, Deborah Lisptadt, à un négationniste anglais David Irving qui estimait avoir été diffamé dans un de ses ouvrages. Avec l’aide d’une équipe de défenseurs et d’historiens, Lipstadt apportera les preuves de l’existence de chambres à gaz à Auschwitz et démontrera que David Irving était bien un falsificateur de l’Histoire…
Le film de Mick Jackson, basé sur un livre écrit par Lipstadt après le procès, parvient à en restituer les grands enjeux ainsi que le déroulement avec ses différents rebondissements. Ce que l’on pense évident devient en effet problématique devant un falsificateur et exige un important travail d’investigation et de démonstration.
« Le Procès du siècle » joue ainsi tout son rôle à un moment où le négationnisme ne cesse de répandre ses mensonges à travers notamment le réseau Internet. S’il ne fera pas changer d’avis les négationnistes convaincus comme David Irving qui, à l’issue du procès qu’il avait perdu, affirmait encore qu’il avait raison, le film apportera un éclairage pertinent à de jeunes spectateurs que les affirmations mille fois répétées des négationnistes pourraient troubler. S’il ne peut prétendre démontrer, comme cela a été fait au cours du procès, la réalité du génocide, il apporte suffisamment d’éléments qui emportent la conviction des spectateurs honnêtes.

Pistes Pédagogiques:
  • Pistes pédagogiques
  • Le travail et le savoir des historiens
  • Vérité historique / vérité judiciaire
  • Les crimes du nazisme
  • A partir de 15 ans
  • Du 11-01-2018 au 30-01-2018
  • Dossier disponible en octobre

[Retour en haut de la page]


Qu’est-ce qu’on attend ?

  • SECONDAIRE
  • de Marie-Monique Poncin
  • France, 2017, 119

Ungersheim, commune française de 2200 habitants près de Mulhouse en Alsace, désirant accéder à l’autonomie énergétique et alimentaire, a rejoint le réseau des « villes et villages en transition » il y a quelques années. Autour du maire, des dizaines de citoyens se mobilisent. Le documentaire de Marie-Monique Poncin nous emmène à la rencontre des habitants de cette ville pionnière, à la découverte des projets concrets qu’ils ont y mis en place et de ceux qui se profilent. Parmi ceux-ci, la construction en matériaux intégralement écologiques d’un lotissement de maisons d’habitation, la réintroduction d’un cheval de trait pour le transport de personnes dans le village, la construction d’une éolienne impliquant la participation des élèves de l’école primaire, la création de serres et de jardins biologiques entretenus et cultivés par des personnes en difficulté financière et sociale, désormais employées par la structure, et bien d’autres projets encore…
Ce documentaire se présente un peu comme les travaux pratiques des principes fédérateurs exposés par le documentaire-phénomène « Demain ». Les citoyens nous expliquent comment ils vivent ces projets participatifs, les idées qu’ils ont souhaité mettre en place pour améliorer le quotidien de tous ou encore la dynamique démocratique qui se trouve aussi au cœur du projet. Nous assistons à leurs réunions, suivons l’élaboration et la concrétisation de plusieurs projets, en un mot, c’est à la démocratie à l’œuvre qu’il nous est donné d’assister.

Pistes Pédagogiques:
  • L’autonomie énergétique et alimentaire
  • Rob Hopkins et le réseau des villes et villages en transition
  • L’autonomie intellectuelle et les principes démocratiques
  • Le sens du bien commun
  • La créativité
  • A partir de 15 ans
  • Du 18-01-2018 au 09-02-2018
  • Dossier disponible en janvier

[Retour en haut de la page]


I Am Not Your Negro

  • SECONDAIRE
  • de Raoul Peck
  • États-Unis/Suisse/France/Belgique, 2017, 107, version française

Le mot ségrégation a un sens précis que beaucoup aujourd’hui ont oublié ou tout simplement ne connaissent pas : aux États-Unis, entre l’abolition de l’esclavage en 1862 et le milieu des années 1960 a régné dans un grand nombre d’États du Sud une séparation stricte entre les Blancs et les Noirs. Des photos célèbres ont montré sur le vif des fontaines d’eau réservées aux Blancs et d’autres aux Noirs, mais cette ségrégation s’appliquait à tous les aspects de la vie sociale, les transports en commun, l’école, l’université, le simple droit de vote refusé dans les faits aux Noirs et l’interdiction des mariages mixtes… Bien entendu, ce système était profondément inégalitaire, toujours en défaveur des Noirs, et fondamentalement raciste dans des États où le lynchage était encore une pratique fréquente. Et si ce système légal a été aboli, il marque encore profondément la société américaine.
Nominé pour l’Oscar du meilleur documentaire, ce film basé sur des archives rarement vues, Raoul Peck, réalisateur de « Lumumba », retrace le combat des Noirs américains et de ses grands leaders, Martin Luther King, bien sûr, Malcolm X, Medgar Evers, tous les trois assassinés, mais également de milliers d’autres militants pour les droits civiques. À travers cette évocation historique inspirée d’un texte inédit de James Baldwin, le film dénonce la « fabrication du nègre », un système discriminatoire qui perdure encore aujourd’hui.

Pistes Pédagogiques:
  • L’histoire de la ségrégation
  • Ségrégation et racisme
  • Les Afro-Américains aujourd’hui
  • A partir de 14 ans
  • Du 25-01-2018 au 09-02-2018
  • Dossier disponible en fevrier

[Retour en haut de la page]

Copyright © Plaza Art

rue de Nimy, 12 - 7000 Mons - +32 (0)65 351 544

Creation site: MilkyWeb

A l'affiche aujourd'hui

Affiche
  • 120 battements par minute

    de Robin Campillo

  • Happy end

    de Michael Haneke

  • Insyriated

    de Philippe Van Leeuw

  • Knock

    de Lorraine Lévy

  • Le Jeune Karl Marx

    de Raoul Peck

  • Le Petit Spirou

    de Nicolas Bary

  • Les Proies

    de Sofia Coppola

  • Petit paysan

    de Hubert Charuel

  • Zombillénium

    de Arthur de Pins et Alexis Ducord