« Noura Rêve »

Noura Rêve
Pays:Tunisie/Belgique/France
Année:2019
Durée:1h32
Réalisé par:Hinde Boujemaa
Avec:Hend Sabri, Lotfi Abdelli, Hakim Boumsaoudi

Du 29/01/2020 au 24/02/2020

Résumé du film

5 jours, c’est le temps qu’il reste avant que le divorce entre Noura et Jamel, un détenu récidiviste, ne soit prononcé. Noura qui rêve de liberté pourra alors vivre pleinement avec son amant Lassad. Mais Jamel est relâché plus tôt que prévu, et la loi tunisienne punit sévèrement l’adultère : Noura va alors devoir jongler entre son travail, ses enfants, son mari, son amant, et défier la justice...

Chronique âpre où l’intime sert d’écrin à la critique sociétale, « Noura rêve » dénonce l’injustice, l’arbitraire et montre, en filigrane, le quotidien et les mœurs des petites gens de Tunis, d'une façon d'autant plus éloquente que la réalisatrice ne verse jamais dans le film à thèse. Tout au contraire, ayant à cœur d’évoquer sans fard la réalité de son pays, elle fait le choix de montrer une héroïne qui n’est ni sainte ni victime face à son destin ; dilemme tragique qui instaure une tension de chaque instant, basculant même dans le thriller conjugal à la faveur d’une scène de commissariat suffocante. S’inscrivant dans la veine de ce cinéma tunisien où se documentent les mutations d’une société post-printemps arabe qui tarde à achever sa transition, le film de Hinde Boujemaa constitue un ardent plaidoyer pour l’émancipation universelle.

Commentaires

Hinde Boujemaa raconte l’injustice de la loi sur l’adultère et la censure morale à laquelle la société soumet les femmes au travers du portrait de l’une d’entre elles, tiraillée entre ses ambitions de liberté et les interdits qui corsètent encore les tunisiennes.

Bande Annonce

Copyright © Plaza Art

Centre Éducatif et Culturel Cinématographique Montois asbl - +32 (0)65 351 544

Creation site: MilkyWeb

A l'affiche aujourd'hui

Affiche
  • Berlin Alexanderplatz

    de Burhan Qurbani

  • Bonjour le monde!

    de Anne-Lise Koehler et Eric Serre

  • La Forêt de mon père

    de Vero Cratzborn